RICHARD MILLE

La monographie 1

Préface de Jean Todt. Textes de Philippe Monsel, Théodore Diehl, Julien Boillat, Mélanie Treton-Monceyron

Photographe(s)

EAN: 978 2 7022 09646 Mars 2013 488 pages pages Reliure cartonnée sous étui, couverture Skyvertex Sylktouch

Résumé

En créant sa première montre, en 2001, Richard Mille a engendré
une profonde et irréversible mutation dans la haute horlogerie,
et plus largement dans notre rapport à l’objet de luxe.

En artiste, il s’octroie la liberté absolue dans la création de ses œuvres.
Son parti pris : donner libre cours à l’hypertechnique mécanique.
Cette esthétique de la technique caractérise la marque.
Richard Mille est l’auteur de cette innovation globale qui fait de ses montres des exemples d’applications mécaniques extrêmes.

Depuis que Richard Mille a créé sa première montre, en 2001, il a révolutionné et métamorphosé le monde de l'horlogerie.
La seule chose qui compte à ses yeux est la création de pièces d'horlogerie qui expriment sa vision radicale de ce métier, il donne une forme matérielle à l'innovation hypertechnologique, utilisant des matériaux, de nouveaux alliages qui sont le résultat d'une recherche scientifique de pointe. Dès ses premières créations, il distingue ainsi sa marque de façon éclatante, par le design futuriste mais également par les performances à long terme et la précision de ses montres. On est frappé, dès que l’on est en présence d’une création de Richard Mille, par la puissance esthétique de l’objet.
Cette architecture qui captive le regard.

Crédits Photos:

Philippe Monsel (p.20-21, 46-49, 52-55) - Renaud Corlouer (p.79,121,371)
Thomas Lavelle (p.105,193) - Sharon Latham (p.135)
Guy Lucas de Peslouan
Ella Ling For Richard Mille (p. 249, 311)
Régine Mahaux (p.312) - Jens Honoré (p.339,397)
Marcos Cerdeira/www/imagesofpolo.com (p.389)
Jonas Lillie (p.415) - Fabrice Coffrini/Getty image (p.431)